Depuis 2004, SUPER APES, label nantais artisanal et productif, propose d'éclectiques expériences auditives gravées sur différents supports plastiques (CD, vinyles, k7, disquettes...), également disponibles numériquement par le biais des technologies modernes via notre page Bandcamp.

Au programme : Jorge Bernstein & the pioupioufuckers, Arnaud Le Gouëfflec, Vania de Bie-Vernet, Butcher & Szyslak, Serpent, Donkey Saplot, Plaisir Coupable, Moli, Rapid Douglas, Peter Woodwind, Christian Rock Fièvre, The Odd Bods, Bachbullbyrd, Glossop, Poppy No Good, Kaléidoson, monsieur free, Cheaptracks, The Planet Of The Super Apes...


dimanche 28 avril 2013

Jorge Bernstein & the pioupioufuckers / Discographie

2007 - Animals Are Singing Under The Rain [V.A.]
Compilation CD-R / 24 tracks
Track : Pioupiou [fuckers]



2008 - Meet The Real Bernstein
LP CD-R / 14 tracks



2010 - Who Are You To Judge A Man Called Love [V.A.]
(A tribute To Jorge Bernstein)
Compilation CD-R / 4 tracks + 1 video
Video : Bernstein Corporation [Live feat. Rotor Jambreks]



2010 - Join The Bernstein Corporation
LP CD-R & Vinyl / 7 tracks



2010 - Remix The Bernstein Corporation [V.A.]
Compilation CD-R / 7 remixes



2010 - 1980 Remixs & Covers [V.A.]
(John Trap's 1980 remixed & covered)
Digital Compilation [L’Église De La Petite Folie] / 14 tracks
Track : 1980 [the pioupioufuckers scratch back remix]



2011 - The Yellow Thunderstorm & Icon [V.A.]
(A tribute To Jorge Bernstein Vol.2)
Compilation CD-R / 5 remixes




2011 - Mes Plus Belles Musiques De Régiment
(Arnaud Le Gouëfflec feat. Jorge Bernstein & the pioupioufuckers)
Digital EP [L’Église De La Petite Folie] / 1 track



2011 - L'Amour Élastique
(Arnaud Le Gouëfflec + Jorge Bernstein & the pioupioufuckers)
EP CD-R / 5 tracks



2012 - Ouest Coast Super Stars [V.A.]
Complation CD Digipack [Backed Beanz Prod.] / 16 tracks
Track : Goal Machine



2012 - A Taste Of Win
EP CD-R & Disquette 3"½ / 5 tracks



2012 - Mes Plus Belles Musiques De Régiment, vol 2
(Arnaud Le Gouëfflec)
Digital EP [L’Église De La Petite Folie] / 1 track




2012 - Mauve
(Arnaud Le Gouëfflec vs. Jorge Bernstein & the pioupioufuckers)
LP CD & Vinyl / 12 tracks



2013 - Des bouts de soi
(John Trap feat. Jorge Bernstein & the pioupioufuckers)
Digital track [L’Église De La Petite Folie] / 1 track



2012 - Mes Plus Belles Musiques De Régiment, vol 3
(Arnaud Le Gouëfflec)
Digital EP [L’Église De La Petite Folie] / 1 track




Rotor Jambreks, fin limier et requin de studio internationalement reconnu, croise par hasard Jorge  Bernstein, une vielle connaissance, à la sortie d'un bar brestois un soir du mois de novembre 2002. Ce dernier, passablement éméché, tambourine sur le capot de sa R21 avec les bouteilles de cidre qu'il vient de vider. Rotor reconnait immédiatement le style inimitable du batteur, et décide de prendre ce petit poussin perdu sous son aile.
Il l'extirpe de l'enfer de l'alcool, lui achète des lunettes de soleil puis ils échafaudent ensemble un plan marketing pour se faire un max de thune : le rock n' roll foutraque en chemise jaunes. Pour cela, ils s'entourent de la crème de la cream des musiciens : monsieur free, un chanteur de folk lo-fi à la voix au grouve inimitable, et Peter Woddwind, un bassiste de l'extrême avec qui Jorge Bernstein avait fondé un groupe de free-jazz-core à la fin des 90. Ils trouvent ensemble un super nom de groupe, les compositions quant à elles sont assez rapidement bâclées (2 ou 3 accords, 1 ou 2 Rock me baby, 4 ou 5 Yeah et hop), puis vient le temps des premiers vrais concerts : Festival Tour De Scènes (Angers, 2007), Le Spoutnik (Nantes, 2007)...
Puis le premier album Meet The Real Bernstein (2008, produit par Rotor Jambreks comme les suivants), des lives radios (RGB, Radio Campus Rennes, PlumFm) et les tournées de promo : Ric Rac Rock Festival (Saint Jean Brevelay, avec Rotor Jambreks), Le Mondo Bizarro (Rennes, avec Higher State), Le Ferrailleur (Nantes, avec Kim), Le Bistrot des Cascades (Paris), Les Hespérides (29, avec Futur Vieux et Potemkin 73)...
Octobre 2009 : enregistrement du 2° album avec Rotor et ElektrORL. Le résultat dépasse toutes espérances : l'album sera un vinyl 10'' jaune : Join The Bernstein Corporation (2010). Les concerts qui suivent sont à la hauteur de l'album : Le Bruit Qui Court (Vannes, avec Poppy No Good), Les Hespérides derechef (29, avec The Odd Bods et Downtown Cuckoo), puis le marathon fête de la musique 2010 (3 concerts le 19 juin à Vannes, Molac et Pontivy), un retour au Mondo Bizarro (avec Kapture et Brice et Sa Pute), un premier passage au Festival Invisible de Brest, et une mémorable fête de la musique 2011 à Nantes au Chien Stupide (avec The Foves et Rock, Roll & Remember).
Eté 2011, Jorge Bernstein s'accoquine avec Arnaud Le Gouëfflec et sort, toujours sous la houlette de l'indispensable Rotor Jambreks, un premier EP nommé L'Amour Élastique. Le succès est au rendez-vous. Suivent une demi douzaine de concert dans l'ouest de la France début 2012. La bande décide alors d'enregistrer l'album Mauve (CD + Vinyl mauve) et repart en tournée (Le Festival Invisible 2012).
Entretemps, Jorge Bernstein sort A Taste Of Win, un EP enregistré encore et toujours par Rotor Jambreks (2012) et élargit son plan marketing à la Bande dessinée : après plusieurs publications dans le mensuel Fluide Glacial et dans Mauvais Esprit, les premières parutions devraient sortir d'ici fin 2013 dans les bonnes librairies.

L'automne 2013 s'annonce d'ores et déjà comme le grand retour LIVE de Jorge Bernstein & the pioupioufuckers, avec une dizaine de concerts prévus dans toute la France.

Aucun commentaire: