Depuis 2004, SUPER APES, label nantais artisanal et productif, propose d'éclectiques expériences auditives gravées sur différents supports plastiques (CD, vinyles, k7, disquettes...), également disponibles numériquement par le biais des technologies modernes via notre page Bandcamp.

Au programme : Jorge Bernstein & the pioupioufuckers, Arnaud Le Gouëfflec, Vania de Bie-Vernet, Kim Giani, Valse Noot, Cheever, I'd Prefer Not To, Naked Ghost, Butcher & Szyslak, Les Blousons, Serpent, Chafouin, Donkey Saplot, Plaisir Coupable, Moli, Rapid Douglas, Peter Woodwind, Christian Rock Fièvre, The Odd Bods, Bachbullbyrd, Glossop, Poppy No Good, Kaleidoson, monsieur free, Cheaptracks, The Planet Of The Super Apes...


jeudi 15 septembre 2022

Extreme Shoegaze // Retrospective // Super Apes + OVVK Recordings

 

À l'origine de la formation d'Extreme Shoegaze, Pascal Riffaud et Jimmy Arfosea se rencontrent dans les années 90 alors que le premier a formé à Nantes le groupe Supernova Crashing Impact et que le second officie comme guitariste à Rennes au sein du groupe noisy pop puis slowcore Les Autres.

En 2004, ils se retrouvent à jouer ensemble lors de la re-création à Nantes, au Lieu Unique, de la composition pour 100 guitares électriques de l'américain Rhys Chatham : An Angel Moves Too Fast to See.
C'est à cette occasion qu'ils décident de fonder un groupe traduisant leur double passion pour ces compositeurs issus du mouvement No-Wave travaillant sur des ensembles de guitares électriques, Glenn Branca particulièrement, ainsi que pour le shoegaze avec une fascination commune pour My Bloody Valentine.

C'est chose faite en 2010 avec le renfort de Camille Michel à la basse, et le groupe créera jusqu'en 2017 quelques compositions fleuves de 30 minutes que Pascal aimait qualifier d'Ambient Noise.
Le projet s'interrompt suite à la brutale disparition de Pascal en 2017 (c.f. l'article que Gérome Guibert lui a consacré sur Tohu Bohu).
 

[Extreme Shoegaze Live au Blockhaus DY10]


Cette première compilation propose de retrouver la plupart des compositions de la formation entre 2011 et 2016.

Après le premier album éponyme de The Great Destroyer paru l'année dernière, Retrospective d'Extreme Shoegaze est la 2° collaboration entre les labels nantais Super Apes et OVVK Recordings.

 

jeudi 2 juin 2022

I'd Perfer Not To [trio] / Cheever en concert à La Lune Froide le 10 juin

 

Soirée Slowcore à La Lune Froide avec Cheever + I'd Prefer Not To (en formation trio) le vendredi 10 juin à Nantes, quai de Versailles.

Organisation : IDPNT + Super Apes + La Lune Froide.

Photo : Vania De Bie-Vernet / Affiche : Super Apes.

=> Évènement Facebook


jeudi 19 mai 2022

Vania De Bie-Vernet / Discreet Industry // Out Now !!!

L'inépuisable Vania de Bie-Vernet est de retour pour un 6° album sous son propre nom (et pas moins du 28° en 11 ans sur Super Apes sous divers pseudonymes !!!!).

Toujours aussi inclassable, Vania continue d'expérimenter des cross-overs inédits issus de ses racines aussi diverses qu'improbables, de la musique concrète au disco le plus racoleur, de l'afrobeat groovy au heavy métal 70's le plus putassier, de la pop synthétique des années 80 au free jazz le plus expérimental, de l'abstract hip-hop aux BO de films les plus underground.

Sortie digitale le 19 mai 2022, avec 3 bonus tracks !!!

 

  

 

 

jeudi 12 mai 2022

The Odd Bods // SOON // OUT NOW

 


THE ODD BODS sont de retour, 10 ans, une cinquantaine de concert* et moult side projects** après AWDOYUDO un premier EP réussi mais resté pourtant trop confidentiel.
 

The Odd Bods au Festival Invisible 2021 / Brest / Photo signée Ray Flex


THE ODD BODS c'était initialement Ludo Jospin et Yann Douglas. Et même après avoir définitivement recruté leur indispensable producteur Peter Triangle, la recette du trio zébré de Lesneven reste la même : guitare punk, basse groovy, rythmiques electro, synthés 80's et refrains tubesques pour une collection de hits imparables au service de leur unique objectif : percer dans le showbiz. 

Et accessoirement se faire un max de thunes.
 
 
 
Sorti le 16/06/2022 en CD sur Super Apes et en format MD chez French Wine Records dans un Home Made Extralarge Digipack.
Liens utiles : Facebook // YouTube // Super Apes // French Wine Records 
 
 



 
"Synthèse incontournable des « astuces » de l'industrie du spectacle pour attirer l'attention du public, THE ODD BODS envisagent un développement exponentiel de leur business model pour conquérir la planète showbiz.
Leaders sur le marché du tube depuis plus de 10 ans, ils se contenteront de ne mettre en lumière que quelques-unes des qualités clés qui font la différence : sexe, gimmicks à gogo, boîte à rythmes endiablées, pop brute et sensuelle.
Avec la flemme pour étendard et un goût immodéré pour les lendemains qui déchantent, THE ODD BODS parviendront-ils enfin à conclure leur plus juteux contrat ?"   
 
[Jorge Bernstein]
 
 
 
 
 

Ce qu'ils en disent : 

"Soon est un condensé de tout ce qu’il y a de jouissif en matière de pop music"
 
"The Odd Bods, ça cartonne sans en faire des tonnes"
 
"Combinant post-punk, new wave, funk, noise, avant-garde, la formation déroule un univers saisissant, ultra-dansant, gorgé d’hymnes imparables"
 
"Sautillant, euphorisant, dansable, post post modern, bricolo, jeune, frais, enthousiasmant ! (...) C’est peut-être ça le talent : se distinguer des autres sans en avoir l’air !"
 
 
 

* Dont Les Jeunes Charrues et le Kraft Festival à Nantes en 2013, ou Le Festival Invisible à Brest en 2021...
**en vrac et dans le désordre : Serpent, Rapid Douglas, Peter Triangle, Mein Sohn William, Bertrand Brésil, et précédemment Chivan, Futur Vieux, Rotule, Czskamaarù...

mardi 15 mars 2022

CHEEVER - ENSIMISMADO

 

 

Pour ce nouveau projet, le prolifique Ronan Le Goff (Known As Numbers, The Great Destroyer, Naked Ghost...) s'est entouré de musiciens issus de différents horizons (hardcore, post grunge ou noise avec notamment le guitariste Gildas, ex-ChooChooShoesShoot) pour l'accompagner dans ses pérégrinations entre slowcore, shoegaze et post-rock.

Patrice Guillerme a su extraire la substantifique moelle du quatuor Nantais avec sa production millimétrée, et les compostions du groupe se trouvent magnifiées par l'apport déterminant des chœurs féminins de Marie-Laure, et Émilie (Naked Ghost).

Tempo au ralenti, CHEEVER sait se faire doux et mélodique. Le quatuor Nantais a appris à apprivoiser le silence, et ses déflagrations soniques n'en sont que plus puissantes.

 


 

"Dans la retenue comme dans le plus bruyant, CHEEVER joue avec classe, distinction et précision sur ce premier album fait de distension, de délicatesse et d'une puissance sous-jacente. Nos oreilles les en remercient."
BIL / New Noise n°61 / Mars-Avril 2022

"Le groupe nantais propose un slowcore classe,[...] perdu dans une brume shoegaze, alimenté de fugaces apparitions, s’envenimant parfois et s’aventurant alors en terres post rock, pour quitter le plancher des vaches et regagner les cieux"
Jonathan Lopez / exitmusik.fr

"Cheever démontre au fil des chansons un sens mélodique renversant, et alterne colossales vagues électriques et bouleversantes chansons indie-rock."
Yan Kouton / indiepoprock.fr

"un amalgame très réussi et intéressant, qui sait être Noisy et quasi abrasif quand il faut, tout comme il est capable d'être doux comme la soie quand la chanson le nécessite !"
B. Tappaz / voixdegaragegrenoble.blogspot.com

"Réunis autour de la cause du slowcore, le groupe sort Ensimismado, un premier album emballant et bien produit, aux 8 titres balancés entre tempo minimum et bourrasques intenses."
Matthieu Choquet / mowno.fr

"huit morceaux, aussi beaux qu’orageux, aux chants quasi angéliques."
Will Dum / muzzart.fr

"C’est du slowcore à la Codeine, rehaussé de shoegaze, on décèle également une légère orthogonalité post-rock. C’est très sec. Et très lent."
Leoluce / dcalc.fr

 "Grâce à ses compos d’une grande délicatesse mais sans préciosité, son art subtil de la montée et ses arrangements vocaux sublimes, l’album dépasse pourtant largement le simple jeu de référence pour bâtir un fascinant éloge de la lenteur et de la rêverie dans lequel il fait diablement bon se perdre et se reperdre."
 
"Breton newcomer 4-piece with an evocative and intense combination of bleak and reflective slowcore melancholy, emotively soaring reverberated noisy shoegazing distortions and subtle slow bursts of glistening post-rock hues."

"Au fil des écoutes, Ensimismado devient de plus en plus hypnotique, absorbant et vital. [...]  Ce premier acte discographique est une réussite !"
paskallarsen.blogspot.com

"Envie d’un peu d’introspection torturée ? Ensimismado est l’album idéal : le quatuor Nantais Cheever sort là un album de slowcore absolument imparable. Lents, puissants, bourrés de mutations subtiles et complétement addictifs, les 8 titres de l’albums nous emmènent en terrain connu… le petit désespoir qui nous habite…"
 
Venu de Nantes, Cheever vient de sortir un premier album “ensimismaddo” particuliérement épatant."
 
"Quel plaisir de recevoir les nantais de Cheever dans l'émission ! On a pu discuter de leur premier album Ensimismado et de leurs influences (Slowdive, Low, Codeine). Merci les gars d'être venus !"
 
"Album très réussi parfaite bande son d’un voyage mental en miroir de l’époque, ou physique dans les grands espaces américains"

jeudi 10 mars 2022

I'd Prefer Not To - Let's Take A Ride / IDPNT


 

I'd Prefer Not To est une entité à géométrie variable avec pour épicentre le multiinstrumentiste et chanteur Jérôme Vermorel.

Il débute au sein de diverses formations Nantaises à la fin des années 90. Après avoir officié en tant que batteur ou bassiste avec Newell, Odd Moutain Trio ou les improbables Michel Fuckers, Jérôme décide de continuer sa route et fonde I'd Prefer Not To, d’abord seul puis accompagné. Pour la formation en trio, il s’entoure d’amis de longue date, les indispensables Stéphane Louvain et Éric Pifeteau (ex-Little Rabbits, French Cowboy, La Secte Humaine...). Le trio sort IDPNT en 2016, un premier album de rock mélodique et efficace, au son résolument US, à la fois lourd, puissant et énergique, marqué par l’héritage d’illustres ainés comme Dinosaur Jr, Jesus Lizard ou Nirvana (période Bleach). 

Quelques semaines après avoir sorti un superbe 2° album, plus intimiste et apaisé en duo avec la chanteuse Marie de Berlin, I'd Prefer Not To revient en formation rock et sort un 6 titres sur SUPER APES : Let's Take A Ride, fidèle successeur du premier album, un post-grunge lourd et ralenti au son limite stoner.

Pour fêter la sortie de ce nouvel opus, SUPER APES et I'd Prefer Not To ont décidé de rééditer le premier album IDPNT en CD Digipack. 
 
  
 
 
"Album triste et énergique, grandiose et abîmé. Brutal et mélodique."
 
"Avec « Let’s Take a Ride », I’d Prefer Not To, ne fait rien d’autre que d’interpréter de très bonnes chansons avec une passion dévastatrice sans qu’aucun feu ne puisse se déclencher, l’air étant voué à se transformer en trésor inatteignable."
 
"Deux CD au parfum indé, slowcore et hypnotique carrément charmeur et carambouilleur"

mardi 16 novembre 2021

THE ODD BODS + VALSE NOOT AU FESTIVAL INVISIBLE #16 !!!

The Odd Bods et leur post-punk électro tubesque au Festival Invisible, 16° édition (!!!) le samedi 20 novembre pour un apéro concert gratuit à Brest !!!

=> Evenement FB

Au programme de l'indispensable festival cette année : Arnaud Le Gouëfflec & Nicolas Moog pour leur bande dessinée Underground, Valse Noot, Will Guthrie, Sister Iodine, A Certain Ratio, Cocaine Piss, Bacchante, une performance d'Odette Picaud, Chanson Carton, Gontard...

=> + d'infos ici : https://www.festivalinvisible.com/

=> Evenement FB

 

THE ODD BODS / AWDOYUDO / FREE DOWNLOAD / CHEAP CD !!!


VALSE NOOT / UTTER CONTEMPT / SMOKED EFFECT LP / CHEAP CD !!!

jeudi 7 octobre 2021

The Great Destroyer / Chroniques

 


"un voyage mental, aérien et vaporeux au carrefour du slowcore, de la noise, de l’indus, du shoegaze, de l’électro et de la musique contemporaine."  
"C’est douloureux et extrêmement beau. Une émotion musicale que l’on range, précieusement, aux cotés des plus belles expériences de Sonic Youth. Ou quand l’électricité est érigée au rang de sculptures sonores. 

"Le fameux “mur du son” nous emporte dans une noirceur enjouée, dans une froideur incandescente et évoque en nous une forme d’apocalypse bienveillante." 


CHAFOUIN - TOUFOULCAN / CHRONIQUES

 

 
"Chafouin s’affirme comme un groupe incontournable de cette scène hexagonale d’expression francophone adepte de télescopages goguenards et de bricolages stylistiques en tous genres"


"Résolument indé, les Bretons assurent et envoient valser toute idée de normalité, le long de douze perles changeantes dans leurs humeurs."


"Naviguant entre plages instrumentales et chansons étrangement – et brillamment – hybrides, dans lesquelles s’enchaînent structures rythmiques complexes, riffs et mélodies, Toufoulcan s’avère d’une grande cohérence"