Depuis 2004, SUPER APES, label nantais artisanal et productif, propose d'éclectiques expériences auditives gravées sur différents supports plastiques (CD, vinyles, k7, disquettes...), également disponibles numériquement par le biais des technologies modernes via notre page Bandcamp.

Au programme : Jorge Bernstein & the pioupioufuckers, Arnaud Le Gouëfflec, Vania de Bie-Vernet, Kim Giani, Valse Noot, Butcher & Szyslak, Serpent, Les Blousons, Donkey Saplot, Plaisir Coupable, Moli, Rapid Douglas, Peter Woodwind, Christian Rock Fièvre, The Odd Bods, Bachbullbyrd, Glossop, Poppy No Good, Kaleidoson, monsieur free, Cheaptracks, The Planet Of The Super Apes...


samedi 13 mars 2021

"Super Apes, rencontre avec un label de qualité" / Interview de Peter Woodwind sur Buzz On Web

 

 

"Le label Super Apes fait partie de ces infatigables défricheurs et découvreurs de talents qui permettent que la musique d’ici soit une réalité. J’ai pris contact avec Peter Woodwind le maître d’œuvre de ce label miracle, qui est aussi le bassiste des impeccables Jorge Bernstein & the pioupioufuckers, dont on reparlera très bientôt, pour qu’il me présente son travail."

 

On y apprend plein de choses à propos de Jorge Bernstein & the pioupioufuckers of course, de Kim, un peu, mais aussi la responsabilité du Poppy No Good dans la genèse du Label Super Apes, les penchants de Vania de Bie Vernet pour les musiques africaines et japonaises, ainsi que plein de détails croustillants ou non sur le label... bref, tout ce que vous ne vous étiez jamais demandés si vous aviez vraiment envie de savoir sur le label est , sur le site de Buzz On Web !!!

Merci encore à Philippe, Jorge, François et Ray !!! 

mardi 2 février 2021

★★ Jorge Bernstein & The Silky Birds Of Love ★★

 

(© Rudy Spiessert)


Nouveau nom pour nouveau projet, mais même acteurs et même foutraquitude. Car on ne change pas une équipe qui ne gagne rien mais offre tellement de bonheur.
Après avoir enregistré le bien nommé Violence Ultimatum avec Kim Giani et Rotor Jambreks, Jorge Bernstein et ses pioupioufuckers aspirent à un peu de calme et sérénité. Ces jeunes chiens fous du rock’n’roll regardent ensemble dans la même direction: L’AMOUR. 
Ils débranchent les distorsions, rangent les guitares électriques pour les troquer contre guitares folk, vieux synthés, mélodica et flûte traversière, et profitent de l'air pur de la campagne automnale de Saint Jean Brevelay Hills pour enregistrer un album champêtre aux ambiances mélancoliques. 



 

Jorge Bernstein & The Silky Birds Of Love, LP 12 titres, Vinyle/CD/Digital.
Sortie prévue le 2 février 2021 sur le Label Super Apes.
 
CRÉDITS :
Écrit et interprété par Jorge Bernstein & The Silky Birds Of Love.
Enregistré et mixé par Peter Woodwind.
Masterisé par Rotor Jambreks.
Enluminé par Rudy Spiessert.
Merci à Adé pour les chœurs.
Cet album est dédié au Fat Burning Memorial.

 
 

 
 

vendredi 22 janvier 2021

Valse Noot - Utter Contempt


 
 
VALSE NOOT ne fait pas juste qu'arracher la gueule, il s'attaque aussi au cerveau. Car le rock dérangé de ce groupe, quelque part entre le Zappa de Fugazi et le Jésus de Lizard , sonne comme si le Joker s'était mis au "free rock noise".
La folie règne partout dans ce nouvel album et si le son est dense et les compositions réglées comme des bombes de précision, il n'écrase pas l'atmosphère vénéneuse et la dinguerie carnavalesque de leur Lunatic Aslyum où s'entendent des voix possédées, des guitares perceuses ponceuses disqueuses, et tout un arsenal noise ultra contondant, pour un post-hardcore aux accents expérimentaux, aux structures aussi rigoureuses que tordues, à la puissance dévastatrice.
Résultat : cerveau vrillé, dans le sens des aiguilles des vraies montres, celles qui ne donnent pas du tout l'heure mais sonnent quand tout le monde a oublié qu'il était urgent de se réveiller.
 
Arnaud Le Gouëfflec / 2020
 
 
Valse Noot - Utter Contempt 
Sorti le 22 janvier 2021
LP / CD / K7 / DIGITAL


 

CHRONIQUES

 

"[Avant Première] Valse Noot : Nouvel Album en écoute sur New Noise"
 
"Valse Noot, c’est un quatuor brestois raz de marée qui nous sert une noise encore fumante, à la folie vocale façon David Yow, agrémentée de synthés bien placés."
 
"Avec Utter Contempt les Bretons sont remontés comme des pendules vrillées, affirmant un caractère qu’on pressentait physiquement à l’écoute de So Straight Architecture, désormais plein et entier"
 
"le quatuor brestois débarque sans prévenir, élève considérablement le niveau, resserre le propos, affûte le tir pour que ça transperce de part en part en brûlant les chairs au passage et met une bonne touche de folie nécessaire et d’imprévu qui font les disques redoutables se démarquant du lot."
SKX / Pertes et Fracas
 
"Un son presque palpable qui se forge aux confins, notamment, du math rock, du métal, du stoner. Et qui au final s’émancipe de toutes les chapelles pour s’épanouir dans une liberté fulgurante."
Yan Kouton / indiepoprock.fr 
 
"une brillante et très personnelle synthèse artistement dosée, désarticulée et réarticulée avec des guiboles qui sortent de partout en ruant et twistant des genoux avec frénésie, sur la piste rendue glissante par l'écume ruisselant à flots de gencives serrées comme des étaux."
 
"Le quatuor brestois tient à nous gâter, à faire les choses bien. Oh évidemment, il n’a rien contre une bonne dérouillée. Mais il le fait avec panache. Et ce grain de folie qui fait du bien."
 
"Utter Contempt est une tempête qui se délocaliserait de nos crânes pour alimenter le chaudron d’un exutoire concassant tous les traumas."
 
"Valse Noot nous offre là un album de grande classe, le groupe propose un noise rock aux compos irréprochables"  
 
"Leur zique, elle, te déchire les esgourdes avec subtilité et délicatesse à coups de guitares venimeuses et destructrices et du reste des instruments, vocaux compris. Avec tous les potards à fond les ballons dans le rouge comme au temps d'avant, ce n'est que du bonheur."
 
"La sortie de l'album de Valse Noot approche à grand pas et, avec ce noisy-bordelico-noise rock, il s'annonce déjà comme l'un des incontournables des prochains mois."
 
"David Bougaran has a forceful and higher pitched scream that brings Keith Buckley of Every Time I Die"
 
"One of the best albums I have heard this year"
 
"Un disco sorprendente, fresco, dinamico e molto, molto potente."
 Mauro Catena / The Pit Of The Damned
 
 

samedi 2 janvier 2021

KIM «Rocks» : Les Chroniques

"10 bombes aussi efficaces qu’enthousiasmantes"
Yan Kouton / indiepoprock.fr

"un album de rock exemplaire, crédible du début à la fin et constamment impactant. Référence ! "
Will Dum / muzzart.fr

"Ça dépote  à  donf  du  début  à  la  fin.  Le  trio pulse   un   son   mâtiné   70's,   garage   de haute   tenue,   laissant   place   à   des envolées  guitaristiques  de  bon  aloi  sur une  rythmique  bien  carrée."

"Une collection de titres garage rock incisif"

"Avec sobriété et conviction, Kim nous offre un shoot libérateur de morceaux express"
GDO / adecouvrirabsolument.com

"Balade sympa entre les styles avec un esprit garage, Rocks s'écoute et se vit...  "
Papy Cyril / coreandco.fr

"10 morceaux de rock brut, sans chichi"
Paskal Larsen / paskallarsen.blogspot.com

 

jeudi 17 septembre 2020

Flashbulb Memory / Les Chroniques




"Vania De Bie-Vernet ne cesse de faire évoluer son univers aux frontières ultimes d’une électro hybridée à l’infini."
Yan Kouton / indiepoprock.fr
 
"Fluide et convaincant, sensuellement troublant, Flashbulb Memory est un moment jouissif de pure frénésie musicale. Imparable !"
L'oreille de Moscou / A Découvrir Absolument

"Un univers laissant place à l'expérimentation et l'improvisation, mélange heureux de jazz, d'electro, de dub et d'afrobeat à découvrir !"
L'Oreille à l'envers

"Entre sons inventifs et climats singuliers, De Bie-Vernet continue à se distinguer. "
Will Dum / muzzart.fr


mercredi 29 juillet 2020

Kim : Rocks (Sortie prévue le 5 novembre 2020)


Kim : Rocks (Super Apes)
Album 10 titres,  K7/CD-R/Digital
Sortie prévue le 5 novembre 2020

Extrait du blog de Kim publié le 24 juillet 2020  :

Ce coup ci c’est bon. J’ai trouvé le chainage qu’il me manquait pour le mixage de l’album rock dont je parlais ici. Un chainage c’est une suite d’éléments qui, en chaine, permettent le mixage. Certes la mise en volume par l’agrandissement de surface sonore est importante. On place ici des réverbérations, ici des delay, par là des effets de phases. On donne une profondeur de champ. Certes. Et oui, le bon équilibre des fréquences donnera du relief au mixages. Pourtant une fois les pièces formées, une fois les équilibres de fréquences dessinés, le mixage n’est pas prêt. Il lui manque du caractère. Les effets spéciaux peuvent ajouter du fantasme et de la couleur. Ils raconteront des choses en plus. Par exemple un chorus sur une guitare donne un aspect liquide. Et ces choses là sont des partis pris esthétiques. Le fait de ne désirer aucun effet peut être aussi un parti pris. A partir de ce moment là les chainages vont être cruciaux. Cet ajout de couleur, qu’on pourrait comparer à l’étalonnage d’un film, va donner toute sa lumière, tous ces contours au mixage. On mélange des pistes sonores oui, mais lorsqu’on les colore il faut trouver l’ordre de passage et les bonnes matières. Pour comparer à la peinture, je dirais que ça ne revient pas au même de peindre les verts avant les jaunes, les aquarelles après les acryliques. C’est une cuisine et je n’avais pas trouvé les bonnes façons de faire avec ce disque rock. 
Il a été enregistré en décembre 2014 au studio CBE, en quasi improvisation sur des chansons à moi, certaines déjà publiées et d’autres non. Je voulais un disque de hard rock. Mais mon jeu de guitare était blues rock, le jeu de batterie de Ollie Joe garage et la basse de Blondine dub. Il aurait été possible de le mixer comme le second PIL, mais les chansons était bluesy pop, pas du tout kraut. Pas du tout dub. A l’écoute du résultat je n’ai pas su quoi faire de ce disque en 2015. Je l’ai laissé de côté. Entre temps les chansons qui étaient neuves sont sorties dans d’autres versions. 5 ans plus tard j’écoute cet album perdu et j’ai envie de le mixer, et Super Apes est tenté de le publier. Comme j’étais en train de mixer mon album Confinado prévu pour septembre, il a fallu que je change mes méthodes. Mes limiters et compresseurs étaient trop agressifs pour cet album rock. J’ai beaucoup cherché le son de cet album rock. Puis j’ai trouvé cette semaine. Les dix titres sont dans la boite. J’ai même une idée de pochette, que je vous montre ici.

=> Lien vers cette page

samedi 25 juillet 2020

LES BLOUSONS / BIKNITS : CHRONIQUES


CHRONIQUES


"Un édifice construit sans aucune norme sismique, avec l’envie d’entrer dans la matrice de ce que l’on appelait naguère LE ROCK’n ROLL. Drogue puissante." 


"Écouter Les Blousons c'est revivre un certain age d'or du rock français ! [...] Contagieux et addictif, un album brûlant ! "

Régis Gaudin  - My Head Is A Jukebox

"Un disque qui a tout pour devenir un album culte. Un disque ancré dans un passé glorieux et furieux, mais totalement branché sur l’énergie contemporaine et ses rythmes indus."



"Les Blousons ont l’art de composer des mélodies, des riffs qui accrochent de suite à l’oreille, même quand le son devient hardcore noise avec une touche de rock primitif."



"Entre rockab’ dingo, scène française rétroïde au verbe décalé, noise, post-punk et si le rendu se montre foutraque, il est avant tout de haute volée."



RADIO


Biknits est dans la Fraiche List de l'été 2019 pour Radio Campus Paris, dans la playlsit d'Alternantes et était l'album de la semaine dernière pour Nectar (Radio Campus Angers / Radio Pulsar Poitiers) !!! 


jeudi 2 juillet 2020

Jorge Bernstein & the pioupioufuckers / Passages Radio

En attendant la sortie de leur prochain album enregistré et mixé par Peter Woodwind et masterisé par Maître Rotor Jambreks, à paraitre en novembre 2020, Jorge Bernstein & the pioupioufuckers continuent de polluer les ondes bretonnes (et canadiennes !) avec leurs précédents opus.

=> BZH/20 sur RadioKerne.BZH
=> Le Secret spécial KTSP-Prod, face B
=> L'Oreille de Moscou sur RBG, émission du 09/06/2020
=> Radio Impact / Canada